Empire Backyard Party 2011

C’était une soirée complètement folle pour l’édition 2011 de la fête de cour arrière Empire. Les meilleurs skaters de bowl du Canada et des États-Unis, une « mini-rampe » monstre, des filles Monster et une ambiance de feu…que voulez-vous de plus?

Pour cette édition historique, remarquez que si vous aditionnez les chiffres de 2011, ça fait 4. Et comme par hasard, c’est la quatrième édition du Empire Backyard Party présentée par Vans. Si vous aditionnez les années où Andrew Langi a gagné et soustrayez la somme des années où la rampe était bleue (2008+2011)-(2007+2010)=2. Ça donne exactement la somme d’argent qu’il y avait à gagner si l’on multiplie dix mille fois ; 20 000$

Bref, Nostradamus l’avait prédit. C’était une compétition de mini-rampe comme on en aurait jamais vu!

Voici les photos qui resteront dans les archives…et les résultats à la fin.

Andrew Langi va laisser sa trace dans l’histoire même si ses roues sont dans le vide pendant ce backside transfer de feu

Barry Walsh est déjà dans tous les livres d’histoires grâce à des rock’n roll comme celui-ci.

Les juges Raj Mhera, Eric Blais et Dan Vez influencent le cours de l’histoire une fois de plus.

Adam Dyet n’est pas le genre de gars qu’on oublie de mentionner avec des backside flip melon aussi épiques.

Les archives du Backyard sont pleines de Riley Boland mais ne contenaient pas encore de footplant to fakie aussi historique que celui-ci.

Leon Chapdelaine est le nom qui le plus difficile à prononcer de l’histoire pour un MC de Tampa. Il a dû le prononcer souvent avec des trucs comme ce tailblock.

Collaboration historique de Maître de Cérémonie, Brian Shaefer et Phil Beauséjour.

Raven Tershy est une future légende qu’on espère revoir à Montréal.

Le notoire Chet Thomas n’avait pas des Chet 4 dans les pieds mais il avait des switch 540!

Chris Mongenais a fait ce footplant « textbook » sans savoir qu’il resterait dans les archives pour toujours.

Que de bons souvenirs…

Il aurait fallu enregistrer le bruit des smith grind de Kyle Berard pour faire justice à ce truc qu’il exécutait si facilement.

Un homme dont le passage est remarqué: Monsieur PLG, qui a aussi le talent de bien s’entourer.

Adam Dyet y va deux fois plutôt qu’une (alley-oop la deuxième) avec son backside flip melon pour être certain qu’on s’en rappellera.

Transfer historique, Riley Boland. De la mini jusque dans le pocket. Allez voir de près et vous comprendrez…

Un petit homme avec des boneless énormes. Curren Capples changent le cour des événements du haut de ses 3 pommes et demi.

Andrew Langi avait probablement entendu parler d’avertissement d’ouragan historique sur la côte Est. Le voici donc. Hurricane sur le vert wall.

Le podium historique dans l’ordre: Langi, Capples et Berard avec les filles Monster dont Nostradamus ne parlait pourtant pas…

Yelawolf était là pour assurer que l’histoire ne se termine pas en queue de poisson. Mission accomplie car la meute semblait vraiment apprécier la finale de cette soirée disjonctée!

Félicitation aux chefs d’orchestre Eric Mercier et Ryan Odowd et aux nombreuses personnes impliquées. Ce fût un événement dont on va se rappeler longtemps…dumoins jusqu’à la prochaine édition du Empire Backyard Party!

—–

Voici le top 10:

1-Andrew Langi

2-Curren Capples

3-Kyle Berard

4-Cameo Wilson

5-Brandon Perelson

6-Raven Tershy

7-Riley Boland

8-Chet Thomas

9-Ben Paterson

10-Chris Mongenais

photos par Dan Mathieu, Texte par Yann Fily-Paré