Peace Park – Le Documentaire

Comme vous le savez surement déjà, la première du documentaire sur Peace Park c’est mardi prochain, le 18 octobre, au cinéma du Quartier Latin.

Les billets sont 10$ et je vous conseille fortement d’acheter vos billets à l’avance. Le documentaire réalisé par David Bouthillier est en compétition dans la catégorie Focus du Festival du Nouveau Cinéma 2011. Si j’ai bien compris, il y a seulement 9 films qui ont été retenus dans cette catégorie réservée aux créateurs canadiens. Pretty fucking sick.

Voici la description du film de Dave sur le site du FNM:

Peace Park est un documentaire au sens fort du terme sur cet espace public montréalais inauguré en 1994. C’est aussi un terrifiant film de guerre. Tout d’abord une guerre de territoire qui implique la communauté des  » skaters  » et les sans abris qui y ont élu domicile; une guerre avec ses longues périodes d’observation et ses escarmouches extrêmement violentes. À la faveur d’alliances stratégiques, cette guerre va se transporter sur le terrain légal et politique. Marginaux, ces groupes ne sont pas les bienvenus et la ville et la police vont leur mener un autre type de guerre, une guerre de tranchées, absurde, à coup de règles aberrantes, de harcèlements, d’amendes aux montants surréalistes, d’expulsions et d’incarcération. Sur près de 12 ans, le cinéaste, adepte du skateboard lui-même, va chroniquer cette guerre, jetant un regard juste et sans concession à la fois sur les  » habitants  » de la place et sur leur lutte pour la survie. Ce faisant le film s’ouvre, tour à tour film d’archive, brûlot contre les corporations (Couche-Tard en prend pour son grade), il obtient peu à peu l’adhésion à la fois des acteurs de ce drame urbain comme des observateurs de cette scène. En accumulant les histoires, celle d’une culture (urbaine, celle du skateboard, l’art du graffiti) et d’un lieu géographique qui aura symbolisé l’évolution de Montréal sur près d’un siècle, il embrasse l’Histoire. – Philippe Gajan

Pour ma part je ne fréquente plus Peace Park aussi assiduement, mais un bon hasard a fait que j’y suis allé hier et j’ai shooté cette photo de JP Grenier. Some things don’t change

Clic pour agrandir.

20111210_JpGrenierPeaceParkSlam.jpg